Communication de la CFDT

Des choix, des actes! Le slogan est beau, les choix le sont moins…

05 05 2006, Tract

Inform’action n°2 février 2007 ( ICI )

21 03 2007, Négociation sur les salaires ( On négocie quoi cette année? les Indemnités de licenciement ? )

Inform’action n°4 mai 2007 ( ICI )

Inform’action n°5 juillet 2007 TOM ( ICI )

17 10 2007, Compte rendu du Comité de Groupe

22 01 2008, Pot de l’amitié. Le discours de JJ Cette

Inform’action 2008 n°1 ( ICI )

Inform’action 2008 n°2 ( ICI )

20 02 2008, Questions de la CFDT et réponses du président en début et fin de séance du CEC du 20 02 2008. ( ICI )

Inform’action 2008 n°3 ( ICI )

26 02 2008, Communiqué commun CFDT CGC ( ICI )

Inform’action 2008 n°4 ( ICI )

Inform’action 2008 n°5 ( ICI )

02 04 2008, CEC

18 04 2008, CEC

29 04 2008, La CFDT réagit à propos du rassemblement. Il faut…attendre!

02 03 2008, L’analyse de Wait and see sur les 3 inform’action. Merci à lui ou elle.

Histoire d’essayer d’être plus constructif, voici mes commentaires sur des documents qui contiennent parfois peu d’éléments en regard de leur contenu. Mais je sens bien que je vais me aire critiquer mais tant pis, je me lance )

Informaction n°1

On y parle de Sarkozy mais pas des tocks options de JP. Thierry ou L. Mignon
On veut notre bonheur et notre richesse, c’est bien.
Ils commençaient déjà à nous préparer

Nous attendons donc que nous soit révélé le résultat des groupes de réflexion mis en place en 2007.
Oui, l’Entreprise doit encore évoluer, se tourner vers les univers de demain, nous le demandons depuis déjà plusieurs années.

En gros, c’est creux car peu de choses à dire mais il faut occuper le terrain.

Informaction n°2

Préparation toujours active des salariés au travers de propos anodins sur le GPEC.

les transformations importantes à venir, évoquées par le Président lors de la présentation de ses voeux, ne peuvent s’inscrire que dans la stratégie d’Ambition 2011.
Par cet accord, il sera désormais possible de se positionner d’une manière prospective sur les évolutions nécessaires à la réussite de ce plan ancré sur la croissance et le développement de l’entreprise.
Cette négociation

On y trouve toutefois des propos rassurants, on peut donc s’attendre à des actes

elle s’élèvera contre tout plan qui dans les annonces qui seront faites, ferait obstacle à la sécurisation des parcours professionnels.

Informaction n°3

Là on entre dans le vif du sujet.
1 – PROJET, ARGUMENTS DE LA DIRECTION PRESENTES AU CEC : Présentation du plan de redistribution des activités, l’inquiétude commence à poindre au fur et à mesure que chacun regarde où il se situe et où il devra se situer.
Et 1ères interrogations : Comment garder autant d’emplois sur certains sites dépuoillés de nombreuses activités ?
Et là, plongeon dans les
slides du Comex.

2 – IMPACT SUR LES SALARIES : On gravit un échelon supplémentaire avec la situation de nos 200 collègues excentrés et pour conclure, un paragraphe que je ressens comme du “Ne vous plaigniez pas, vous voyez il y a pire ailleurs”. où on y intègre la notion de mobilité fonctionnelle.

3 – ANALYSE DE LA CFDT : Ca commence par 1/2 page sans intérêt vantant les mérites de la sagesse de la CFDT.
Vient ensuite l’analyse réel de la CFDT. Ah et bien non, il va falloir attendre l’analyse de l’expert…
Ah si, une dernière chose, lorsqu’elle a pressenti un tel plan la CFDT a été causer aux dirigeant d’Allianz plutôt qu’à la presse et… aux salariés.
Ce doit être une erreur de ma aprt, mais personnellement, je n’ai aucun souvenir d’une telle action. Puis faut pas rêver, on ne va pas tout vous dire quand même.

4 – LES IMPACTS SOCIAUX DE CE PLAN : On revient maintenant sur la mobilité fonctionnelle, mais là c’est compréhensible, il y a de nombreux calculs à faire pour en mesurer le réalisme avant de se prononcer.

Communication du 26/02 hors Inform’action : Aucun commentaire

Mon analyse : Nous le voyons bien dans le travail quotidien, cette réorganisation est très certainement nécessaire pour la pérénité des activités de l’entreprise, mais peut-être pas sous cette forme si l’on souhaite pérénniser l’emploi.
Pour ma part, je pense que le véritable danger pour l’emploi arrivera du côté de la mobilité fonctionnelle.
Car sans vouloir porter aucun jugement sur la valeur de chacun, je prendrai l’exemple des monitorats qui vont être regroupés sur Strasbourg, mais ceci est très certainement applicable à bon nombre d’autres sites.
Nous savons déjà (Confirmé par un posteur à travers ce blog) que l’intégralité des moniteurs ne pourra intégrer le site de Strasbourg, si tant est qu’ils le veuillent ou le peuvent.
Pour ceux qui ne suivraient pas leur poste, pourront-ils se reconvertir à une travail de gestion ou à un poste commercial puisque ces derniers sont en plein essort ? Et y aura-t-il assez de ces postes pour tout le monde d’ailleurs ?
Dans le cas contraire, que se passera-t-il ?
Et que ce passera-t-il avec les salariés qui, dans leur contrat de travail, ont une clause de mobilité clairement définie sur une région si leur poste est transféré dans une autre région ?

Il y a vraiment encore beaucoup trop de questions demeurant dans le flou.

Publicités

87 Réponses to “Communication de la CFDT”

  1. dissident Says:

    Les choix de la CFDT AGF sont effectiment à s’arracher les cheveux tant ils collent à la statégie et tactique de la direction d’Allianz-Agf qui veut nous faire prendre les vessies pour des lanternes et faire croire à un plan de formation alors qu’il s’agit d’un plan social rampant.

    Cependant, l’unanimité est bien loin d’être totale à l’intérieur de la CFDT qui dispose de 300 élus.

    Un nombre non négligeable de ces élus vont aussi se retrouver…sans poste d’ici 2011. Et au milieu de l’inquiétude et de la grogne dans leurs services, ils ne se font pas les porte parole du « rassurez vous, tout va bien se passer » (eux-mêmes n’y croient pas d’un poil !).

    Des failles commençent à apparaître. Espoir ?

    Il en va de même, à la CGT où la stratégie de Gérard Sanchez de coller à la CFDT…et – de facto – à la direction, est contestée en interne dans divers endroits.

    on verra avec le temps.

  2. Blogmaster Says:

    Et le SDEM? Il y a quelqu’un qui a des nouvelles d’eux?

  3. SDEM Says:

    On arrive : 5000 tracts seront distribués sur les sites parisiens à partir du mardi 4 mars.
    On se débrouillera pour que cela parvienne en province.
    On a quelques difficultés « techniques » et autres…qu’on doit et qu’on va résoudre.
    La direction nous a balancé des sanctions pour usage de la messagerie AGF en interne et fait vraisemblablement surveiller tous les échanges de mails (elle a en mains tout ce qui s’échange…).
    La gueguerre est commencée !

    A très bientôt.

  4. Blogmaster Says:

    Merci SDEM. J’attends donc le tract pour publication sur le blog.

  5. Correspondance privée Says:

    Lorsque l’on est pas juriste il n’est effectivement pas aisé d’interpréter la jurisprudence, mais il me semble que la diffusion de tracts syndicaux par la messagerie électronique de l’entreprise n’est pas autorisée en l’absence d’accords allant en ce sens…

    Art L 412-8 du Code du travail :
    « Un accord d’entreprise peut autoriser la mise à disposition des publications et tracts de nature syndicale, soit sur un site syndical mis en place sur l’intranet de l’entreprise, soit par diffusion sur la messagerie électronique de l’entreprise. Dans ce dernier cas, cette diffusion doit être compatible avec les exigences de bon fonctionnement du réseau informatique de l’entreprise et ne pas entraver l’accomplissement du travail. L’accord d’entreprise définit les modalités de cette mise à disposition ou de ce mode de diffusion, en précisant notamment les conditions d’accès des organisations syndicales et les règles techniques visant à préserver la liberté de choix des salariés d’accepter ou de refuser un message. »

    Les tracts syndicaux ne bénéficient pas de la tolérance accordée à la correspondance privée
    En l’absence d’accord d’entreprise, la diffusion d’e-mails syndicaux sur la messagerie mise à disposition par l’entreprise n’est pas autorisée.
    Le secrétaire d’une fédération syndicale avait envoyé aux salariés d’une entreprise, sur la messagerie électronique dont ils disposent à leur poste de travail, un e-mail de nature syndicale.
    Le président du TGI de Bobigny avait estimé que cet envoi constituait un trouble manifestement illicite, et ordonné en référé des mesures d’interdiction, confirmées par la suite par la cour d’appel de Paris.
    La fédération syndicale estimait que la diffusion de tracts syndicaux par e-mail relevait de la correspondance privée et qu’elle ne pouvait donc être contrôlée par l’employeur, et que les e-mails avaient été envoyés depuis un site extérieur à l’entreprise.
    La Cour de cassation précise qu’à défaut d’accord d’entreprise, la diffusion de tracts syndicaux sur la messagerie électronique de l’entreprise doit nécessairement être autorisée par l’employeur.

    Cass. soc., 25 janv. 2005, n° 02-30.946, n° 174 FS-P + B, Fédération des services CFDT et a. c/ Sté Clear Channel France
    Rédaction : Guide Permanent Droit et internet

    Diffusion d’un tract syndical par e-mail – Jurisprudence
    Cour d’appel de Paris
    Fédération des services CFDT c/ Société Clear Channel France

    Il est quand même dommage que le SDEM ne bénéficie pas d’un espace Intranet.

    Pour ma part, je déconseillerais à tout le monde d’utiliser la messagerie pour diffuser des tracts syndicaux, d’utiliser son adresse email professionnelle pour des correspondances privées et même d’utiliser internet autrement que dans le cadre de ses besoins professionnels.

  6. Blogmaster Says:

    On ne le répètera jamais trop. PREFEREZ VOTRE CONNEXION A DOMICILE pour consulter et intervenir sur ce blog!

  7. SDEM Says:

    La DRH a toujours refusé que le SDEM ait un espace intranet aux motifs qu’il ne serait officiellement représentatif que sur quelques établissements parisiens (peut-être cela changera-t-il avec la nouvelle loi sur la représentativité en dicussion en ce moment ? à voir à la fin 2008 ou en 2009).

    Quant aux sanctions, elle n’ont pas du tout été données pour la circulation d’un tract mais d’un mail adressé à quelques personnes aux moments où les rumeurs de « plan » commencaient à circuler beaucoup début février.
    Un mail « privé » …qui s’est retrouvé entre les mains de la direction.

  8. dubitatif Says:

    Tu sembles connaître le dossier Dissident, tu as des infos sur un plan social ?
    Sur ce qui se passe à la CFDT à la CGT, où chez les autres c’est le dernier de mes soucis, ma préocupation c’est la réorg de la boite, pas celle des syndicats. En plus à ce sade on leur reprocherait plutot justement de ne pas faire de choix.

  9. Infos Says:

    Un peu de patience, normalement mercredi nous devrions en savoir plus même si, à priori, ce ne sera pas le dernier CEC à ce sujet.

    D’ici là il faut encore faire très attention aux infos qui pourraient être divulguées afin qu’il n’y ait pas de délit d’entrave (Je crois qu’on dit comme ça) qui pourrait avoir, à mon sens, de graves conséquences.

    Sinon, il est vrai qu’avec 300 élus c’est sûr que tout le monde ne doit pas être content ou d’accord avec la « ligne du parti », il y en a certainement de plus sensés que les autres.
    Cette semaine ils étaient marrants à voir les élus CFDT quand ils sont passés distribuer leurs tracts dans les bureaux, ils n’avaient pas l’air d’en mener large, on ne sait jamais on pourrait poser des questions gênantes.

    Tiens d’ailleurs, eux ils ont le droit de perturber le travail en distribuant les tracts syndicaux dans les bureaux ?

  10. Verdurette Says:

    Ah ? Parce que vous n’avez pas osé poser de question génante ???
    Manque de courage peut-être !

  11. Certitude Says:

    Tracts distribués dans les bureaux ?
    Faut plus de couilles tout de même qu’info à la con balancée par mail, hein ?

  12. Infos Says:

    Parce que vous n’avez pas osé poser de question génante ???

    Bien entendu, ils me terrorisent. 😀
    Sérieux, à quoi ça sert de poser une question gênante à laquelle ils ne pourront ou ne sauront pas répondre ?
    A rien, si ce n’est à perdre du temps lorsqu’on a du boulot 😉

  13. Mirette alerte Says:

    Ah, ben faut pas poser des questions auxquels tu penses connaître les réponse, bien sûr ! Mais sinon, pose-les tout de même et là, en fonction de ce qui est dit, tu risques d’être drôlement surpris !

  14. Blogmaster Says:

    Si tout le monde réagit ainsi, ils n’ont plus qu’à se frotter les mains et signer tous les accords qu’ils veulent… Il faut au contraire leur montrer que nous aussi savons être « vigilants » et surtout pas moutons de panurge.

  15. Mirette alerte Says:

    Je ne savais pas combien il y avait d’élus : 300 c’est énormes.
    Elus par qui ?

  16. Blogmaster Says:

    Il n’y a personne pour parler des 3 informactions présents sur cette page?
    Va falloir que je me tape le boulot encore?

  17. dubitatif Says:

    Comprends pas bien quel est ou qui est votre problème.
    D’un endroit où on pouvait communiquer, on passe à une partie de réglement de comptes.
    je ne sais si c’est le plan de la direction qui vous pose un problème ou l’aigreur.
    Vous n’en savez pas plus qu’eux et pourtant vous tirez déjà des conclusions, vos conclusions, à se demander ce qui vous arrange vraiment et ce que vous voulez faire de ce blog.
    Vous ne faites pa mieux que les tracts que vous dénoncez
    Certitude n’a pas tort.

  18. Certitude Says:

    Mais on les a déjà lu et relu les Inform’action : où est ton souci Blogmaster ?
    On nous les a même commentés dans les bureaux et en prenant le temps de le faire. Tu veux en venir où ?
    Oui, on s’est arrêté de bosser pour s’exprimer !!!
    Avec les élus CFDT ???
    Et oui, y a qu’eux qui passent !!!

  19. Blogmaster Says:

    POUR CE GENRE DE DISCUSSION JE VAIS OUVRIR UNE PAGE SPECIALE.
     » MACHINE A CAFE  »
    En effet j’attendais ici des commentaires sur la communication de la CFDT, pas autre chose.
    Merci de m’aider SVP.

  20. Blogmaster Says:

    Certitude, je veux juste connaître l’analyse que vous en faites, pas le commentaire auquel j’ai eu aussi droit.

  21. Infos Says:

    Le ton et l’agressivité montent, je ne venais pas pour ça, je reviendrai donc quand les esprits seront calmés. 😉

  22. dubitatif Says:

    elus par les salariés il me semble
    et là aussi Certitude a raison, ce sont les seuls qui sont passés, fallait leur parler, après d’accord pas d’accord c’est autre chose
    Ce que j’attendais ici c’était un partage d’infos justement différentes, blogmaster ton objectif me semble tout autre.
    Mon problème c’est le projet, bon ou pas, bien ou pas bien, notre boulot maintenu ou pas, aucun à régler avec les syndicats, CFDT ou autre.
    En parlant d’analyse, le SDEM a annoncé sur intranet les suppressions d’emplois avant le CEC du 20, comme la CFTC, d’ou ils tiennent les infos ? pourquoi ne nous en donnent ils pas davantages s’ils savent puisqu’ils communiquent ici ?
    Vous parlez du blabla des tracts, mais ne faites rien d’autre
    Ca commence à ressembler aux tribunes de stades avec les mêmes commentaires
    Alors aucun intérêt pour moi, ni pour les salariés en général je pense.
    Amusez vous bien,

  23. Blogmaster Says:

    Pas du tout! Je l’ai écrit ailleurs, j’ai créé ce blog pour aller à la pêche aux infos qui nous manquent et pour les partager avec tous. Pas d’autre motivations!

  24. analyse Says:

    analyse d’informaction
    seul papier qui pose le problème et les enjeux à ce jour
    qui parle du présent et de l avenir, qui n a pas pris de position et ne le fera qu’en connaissant mieux le dossier
    vous devriez vous inspirez de la méthode, sinon la seule rubrique interressante sera « machine à café » et là encore M6 fait mieux

  25. Certitude Says:

    Il faut faire preuve de sagesse et, oui, d’analyse.
    Les élus ou représentants syndicaux de tous les syndicats sont eux-mêmes touchés par l’ouragan comme un grand nombre de leurs collègues.
    C’est vrai que l’on s’arrête de travailler quand ils arrivent dans nos bureaux, nous les questionnons et nous sommes conscients qu’ils ne peuvent avoir réponse à nos milliers de questions. Ces échanges sont malgré tout importants. Ils n’arrivent pas à reculons avec leurs tracts, ils viennent avec leurs tripes, leur courage tout en sachant qu’il y aura aussi des débats houleux. Il y en a eu dans mon service ; mais sans méchanceté, sans volonté de se faire une cible humaine : de type le premier qui entre c’est le bon, on va lui faire sa fête !
    On a beaucoup parlé d’Allianz et de la situation que vivent aussi nos collègues Allemands, par exemple. D’autres collègues se sont manifestés pour évoquer leur métier qu’ils aiment beaucoup et la crainte de ne pas trouver un poste tout aussi intéressant. Des élus disponibles, qui s’assoient, écoutent, répondent de leur mieux, qui assurent avec lucidité.
    Des gens comme nous, dans la même galère ; mais avec ce petit plus qui permet de communiquer. On ne sait plus communiquer entre nous dans les services.

  26. Wait and see Says:

    Histoire d’essayer d’être plus constructif, voici mes commentaires sur des documents qui contiennent parfois peu d’éléments en regard de leur contenu. Mais je sens bien que je vais me aire critiquer mais tant pis, je me lance 🙂

    Informaction n°1

    On y parle de Sarkozy mais pas des tocks options de JP. Thierry ou L. Mignon
    On veut notre bonheur et notre richesse, c’est bien.
    Ils commençaient déjà à nous préparer

    Nous attendons donc que nous soit révélé le résultat des groupes de réflexion mis en place en 2007.
    Oui, l’Entreprise doit encore évoluer, se tourner vers les univers de demain, nous le demandons depuis déjà plusieurs années.

    En gros, c’est creux car peu de choses à dire mais il faut occuper le terrain.

    Informaction n°2

    Préparation toujours active des salariés au travers de propos anodins sur le GPEC.

    les transformations importantes à venir, évoquées par le Président lors de la présentation de ses voeux, ne peuvent s’inscrire que dans la stratégie d’Ambition 2011.
    Par cet accord, il sera désormais possible de se positionner d’une manière prospective sur les évolutions nécessaires à la réussite de ce plan ancré sur la croissance et le développement de l’entreprise.
    Cette négociation

    On y trouve toutefois des propos rassurants, on peut donc s’attendre à des actes

    elle s’élèvera contre tout plan qui dans les annonces qui seront faites, ferait obstacle à la sécurisation des parcours professionnels.

    Informaction n°3

    Là on entre dans le vif du sujet.
    1 – PROJET, ARGUMENTS DE LA DIRECTION PRESENTES AU CEC : Présentation du plan de redistribution des activités, l’inquiétude commence à poindre au fur et à mesure que chacun regarde où il se situe et où il devra se situer.
    Et 1ères interrogations : Comment garder autant d’emplois sur certains sites dépuoillés de nombreuses activités ?
    Et là, plongeon dans les slides du Comex.

    2 – IMPACT SUR LES SALARIES : On gravit un échelon supplémentaire avec la situation de nos 200 collègues excentrés et pour conclure, un paragraphe que je ressens comme du « Ne vous plaigniez pas, vous voyez il y a pire ailleurs ». où on y intègre la notion de mobilité fonctionnelle.

    3 – ANALYSE DE LA CFDT : Ca commence par 1/2 page sans intérêt vantant les mérites de la sagesse de la CFDT.
    Vient ensuite l’analyse réel de la CFDT. Ah et bien non, il va falloir attendre l’analyse de l’expert…
    Ah si, une dernière chose, lorsqu’elle a pressenti un tel plan la CFDT a été causer aux dirigeant d’Allianz plutôt qu’à la presse et… aux salariés.
    Ce doit être une erreur de ma aprt, mais personnellement, je n’ai aucun souvenir d’une telle action. Puis faut pas rêver, on ne va pas tout vous dire quand même.

    4 – LES IMPACTS SOCIAUX DE CE PLAN : On revient maintenant sur la mobilité fonctionnelle, mais là c’est compréhensible, il y a de nombreux calculs à faire pour en mesurer le réalisme avant de se prononcer.

    Communication du 26/02 hors Inform’action : Aucun commentaire

    Mon analyse : Nous le voyons bien dans le travail quotidien, cette réorganisation est très certainement nécessaire pour la pérénité des activités de l’entreprise, mais peut-être pas sous cette forme si l’on souhaite pérénniser l’emploi.
    Pour ma part, je pense que le véritable danger pour l’emploi arrivera du côté de la mobilité fonctionnelle.
    Car sans vouloir porter aucun jugement sur la valeur de chacun, je prendrai l’exemple des monitorats qui vont être regroupés sur Strasbourg, mais ceci est très certainement applicable à bon nombre d’autres sites.
    Nous savons déjà (Confirmé par un posteur à travers ce blog) que l’intégralité des moniteurs ne pourra intégrer le site de Strasbourg, si tant est qu’ils le veuillent ou le peuvent.
    Pour ceux qui ne suivraient pas leur poste, pourront-ils se reconvertir à une travail de gestion ou à un poste commercial puisque ces derniers sont en plein essort ? Et y aura-t-il assez de ces postes pour tout le monde d’ailleurs ?
    Dans le cas contraire, que se passera-t-il ?
    Et que ce passera-t-il avec les salariés qui, dans leur contrat de travail, ont une clause de mobilité clairement définie sur une région si leur poste est transféré dans une autre région ?

    Il y a vraiment encore beaucoup trop de questions demeurant dans le flou.

  27. observateur Says:

    Sur analyse wait and see
    en général
    Ta conclusion est interressante, elle pose bien le problème de la perrennité donc de nos emplois, ce qui nous interresse en premier. Effectivement je pense aussi que c’est sur la mobilité fonctionnelle que se joueront beaucoup de choses, dangereuses ou salutaires ( y a ceux qui veulent pas trop etre dérangés pour le temps qui leur reste a faire mais y a ceux qui veulent se donner des chances d’emplois pour l’avenir, si possible en Province).
    D’ou l’intérêt de la GPEC et autres
    sur informaction
    CFDT a communiqué au printemps dernier sur une rencontre avec Diekman pendant l’affaire Mignon
    Pour le reste c’est ta lecture, on peut effectivement faitre celle là, on peut en faire une autre aussi
    sur l’extérieur
    je ne sais pas si on ne peut pas se plaindre par rapport aux autres, mais on ne peut pas l’ignorer non plus, on en est surtout pas a l’abri et pourtant jusqu’a ce jour on y a échappé
    Seulement la gentillesse des patrons ?

  28. Wait and see Says:

    y a ceux qui veulent pas trop etre dérangés pour le temps qui leur reste a faire mais y a ceux qui veulent se donner des chances d’emplois pour l’avenir, si possible en Province

    Il ne faut pas oublier qu’un grand nombre de personnes ont été sollicitées et ont accepté d’aller en province au moment de la fusion. pour maintenant s’y retrouver coincés.
    Et si l’on songe à toutes les implications (Démission du conjoint, changement de domicile, scolarité des enfants, etc…) c’est loin d’être neutre.
    Jusqu’à ce jour nous y avions effectivement échappé, nous croyant dans une société à l’emploi pérenne, mais depuis quelques jours ce n’est plus le cas et il y a de quoi réfléchir.

  29. Carlingue Says:

    Faux !
    J’ai bougé il y a 10 ans car je perdais mon poste !
    Ce n’est pas du tout nouveau : pour nombre d’entre nous l’histoire se répète.

  30. observateur Says:

    D’ou le fait wait and see qu’il faut les maintenir, sur ce point tout a fait d’accord.
    Pour Carlingue, tu as perdu ton poste, pas ton emploi. Nous sommes nombreux à espérer comme toi être encore là dix ans après un changement de poste, et si possible dans nos villes.
    Si tu proposes à un collègue e 30 ans de changer tous les ans en restant dans sa ville, je pense qu’il sera interresé.

  31. Homer Says:

    L’analyse de Wait and see est très intéressante. Je crois qu’il faut lire avec beaucoup d’attention et analyser toutes les infos émanant de la CFDT. N’oublions pas que Jean-Jacques Cette a plusieurs longueurs d’avance sur tout le monde, le plan a été discuté et accepté par lui bien avant le CEC. Après il s’agit juste de faire passer la pilule, aux militants et aux salariés en montrant le rôle actif mais responsable de la CFDT.
    Outre les quelques économies faites avec la concentration des activités (quelques poste d’encadrement, de support de comptable) la véritable économie attendue est un départ important de salariés. N’oublions pas que le constat premier est que nos produits sont trop chers et qu’il faut diminuer nos coûts si on veut gagner des parts de marché. Ce n’est pas en supprimant 200 emplois qu’on y arrivera, il en faut bien plus …
    Si plan réussit, à savoir bonne mobilité fonctionnelle grâce aux formations et que chacun retrouve sa place, ce sera un échec vu d’Allianz et il faudra trouver autre chose !

  32. observateur Says:

    Bien vu Omer, toutefois :
    . il ne s’agit pas de 200, mais de 700 postes administratifs pour 550 commerciaux en plus à horizon 2011.
    . Si le plan échoue, Diekman ne fera-t-il pas ce que tu dis avant ?
    . Si le plan réussi, nous serons en 2011 c’est déjà ça, mais si l’action Allianz reste à ce niveau et avec les problèmes de la Dresner, Diekman sera-t-il toujours en place ? Peut-il prendre trop de risques sur la filiale qui lui rapporte le plus ?
    . A rester à 116/118 euros l’action, Allianz ne devient-il pas une proie sur le marché ? si oui, l’acheteur se posera-t-il les questions sociales ?

  33. Hugobear Says:

    Ecouté d’abord merci ce blog, ensuite vous semblez tous plus ou moins contents de la CFDT, mais malheuresement je vous rappelle qu’à chaque elections ils sont malheursement les “gagnants” Par ailleurs c’est vrai que la perspective de perdre son job n’est pas des plus gais, mais sachez qu’un certains nombre d’entre nous qui ont plus de 55ans sont préts à vous donner leurs places si seulement on pouvais nous faire partir en pré-retraite. Mais voilà le problême c’est que le syndicat majoritaire (eh oui toujours le même) sera-t-il capable d’abord de s’entendre avec les autres syndicats et d’autres part auront-ils la volonté de nous défendre, sachant que dans l’immeuble parisien où je bosse un des délégués de cette organisation à bien (dans tout les sens du termes) négocié sont départ
    Voilà un petit billet d’humeur juste pour relancer le débat

  34. Certitude Says:

    Pour revenir aux propos d’OBSERVATEUR :
    A rester à 116/118 euros l’action, Allianz ne devient-il pas une proie sur le marché ? si oui, l’acheteur se posera-t-il les questions sociales ?
    Là est située la clé de tout.
    L’actionnaire qui ne fait pas de bénéfice, je parle des gros porteurs, ne fait pas de sentimentalisme.
    Si le rendement attendu n’est pas au rendez-vous, il vend et il investit ailleurs.
    S’il est détecté qu’un domaine n’est pas rentable : auto, MRH par exemple.
    ALLIANZ peut être amené à céder le secteur à un concurrent et recentrer son activité sur la Vie, la Santé…
    J’avais lu un article il y a deux ou trois ans où Allianz, imaginait la vente des produits auto via des concessionnaires autos et la MRH via des agents immobiliers.
    Voire même à leur faire gérer les petits sinistres à faible montant.
    Ceci remettrait en cause le métier de l’agent général comme celui du gestionnaire de petits sinistres.
    Donc là, que l’on aime ou pas la CFDT ou les syndicats en général, mais c’est de la guéguerre interne, très éloignée de la réalité.
    Le souci majeur est de trouver une solution qui empêche de faire la bascule.
    Parce que dans cette hypothèse, c’est combien de milliers d’emplois qui sauteraient ?

  35. Nogeon Says:

    I Parce que vous n’avez pas osé poser de question génante ???

    Si une sur les revalorisatins annuelles de salaires. Mais là, le représentant c’est offusqué tout en précisant que les négo ont lieu en avril !!!!
    ce qui devait être passager en 2007 devient donc du récurrent.

    Pour le reste pas d’info, pour le moment à la lecture des tableaux si on fait le compte environ 1000 suppressions de postes qques 300 créations (surtout des commerciaux). Bien sur les suppressions ne concernent pas que la province mais tout le monde.

    sinon il faut attendre de voir ce qui va réellement se passer, il est temps que nos dirigeants se rendent compte qu’il faut aussi faire changer les têtes « pensantes » et ne pas taper que sur les salariés qui ont bien participer à l’amélioratoin de l’entreprise.

    Sinon vous avez vu la lettre de Saggora à JP Thierry? même les agents commencent à bouger et à se plaindre des décisions et des incessantes réorganisations.

  36. Van Gogh Says:

    Négo le 12 mars si je puis me permettre : le 12.

  37. inspec Says:

    La direction envisagerait une réduction de postes concernant l’Inspection Agence . J’ai lu le trac sur l’intranet de la CGC

  38. Blogmaster Says:

    Je viens d’avoir ce tract de la CGC. Je le mets en ligne ICI

  39. CFDT Infor'action 4 Brève Analyse Says:

    Le dernier tract de la CFDT appelle plusieurs remarques.

    En page 2 alinéa 3 point 1 dans « la CFDT a demandé », cela commence bien : « pas de licenciement » mais après quatre lignes cela se termine par « si aucune solution n’est retenue par les salariés…possibilité alors de licenciement économique mais dans ces seuls sites ».
    Qui décide donc qu’aucune solution n’est retenue, les salariés eux-mêmes ? La DRH qui leur met le couteau sous la gorge ? Attention danger !! dans des cas précédent, c’est la DRH qui a décidé que les salariés « refusaient toute solution ».

    Les autres points n’appellent pas de commentaires spéciaux.

    Le point N° 9 reprend le « doux euphémisme » de la direction : 2000 salariés en « mobilité fonctionnelle à former à un nouveau métier » alors qu’il ne s’agit de rien d’autre que de 2000 suppressions de postes de salariés avec bien moins de 2000 postes de proposés en reclassement.

    Alors, pourquoi tenter de minimiser les choses , Faire passer ce plan pour un « plan de formation » alors que, c’est un fait, l’objectif avoué est la diminution des effectifs ?

    Il faut appeler un chat un chat (surtout quand il veut bouffer les souris !) et non enjoliver les choses.
    Que la direction le fasse, ça se comprend.
    Qu’un syndicat le fasse, ce n’est pas son rôle.

    Son rôle c’est de faire comprendre les risques, les menaces aux salariés et d’exiger de véritables garanties claires, précises, écrites, signées (pas des promesses en l’air de PDG…) pour que personne ne trinque !

  40. polochon Says:

    Je pense que nous avons tous compris qu’il s’agissait bien de licenciements « déguisés » et non d’un plan de redistribution des activités. Et si nous n’atteignons pas les objectifs 2011, imposés par nos dirigeants, que ce passera-t-il ? Un nouveau plan de redistribution ? Ne restera t-il pas que 2 sites (Paris et Strabourg) ?
    Cela fait 6 ans 1/2 que je travaille dans un centre de gestion AGF et j’ai changé 4 fois de poste de travail, non pas de ma volonté mais « volontaire désignée d’office » et toujours avec le même discour de mes responsables, pour le bien de l’entreprise !!! Aujourd’hui on ne parle plus de mobilité de poste dans un même centre, mais d’une mobilité géographique. Et demain ! qu’est-ce que l’on va nous proposer (ou imposer) !!! Toujours pour le bien de l’entreprise….

  41. Sasa Says:

    Aux AGF depuis 6 ans 1/2 également, j’ai relu mon contrat il y est noté : « Vous serez susceptible d’exercer vos activités dans une zone géographique correspondant à la France Métropolitaine.
    Vous pourrez être appelé, dans le cadre de la mobilité, à exercer des fonctions dans d’autres secteurs de l’Entreprise ».

    A polochon, « volontaire désignée d’office » c’est peut -être l’explication de ce qui est noté dans le contrat de travail… j’en sais rien, mais changer 4 fois de poste de travail en 6 ans, ils font fort quand même.

  42. Certitude Says:

    Je vais atteindre 5 fois 6 ans… d’ancienneté aux AGF.
    Outre une mutation géographique « raisonnée », je n’ai pas assez de mes 10 doigts pour compter les mutations fonctionnelles voire les différents métiers exercés durant ma carrière. Volontairement pour certaines du reste.
    Donc, en poursuivant de les compter sur mes orteils, je me dis (alors que je n’avais jamais vraiment fait ce bilan) qu’il est clair que, perdant une fois de plus mon activité, je vais devoir reprendre mon baluchon pour faire quelque chose de complètement différent et, oui, repartir à zéro, je ne sais trop où, dans quel étage.
    Donc, bouger aux AGF n’est pas chose nouvelle.
    Ce qui est nouveau c’est la masse. Le nombre de personnes impactées dans la tourmente d’aujourd’hui. Et n’oublions surtout pas nos collègues des sites qui ferment S.V.P.
    Ce qui est nouveau, c’est qu’Allianz passe d’observateur à acteur.
    Un acteur qui met la pression pour un résultat gratifiant pour les actionnaires… seuls !
    En face, nous avons connu des directeurs généraux qui se prenaient pour de grands génies, de grands stratèges ; mais aussi des directeurs RH relativement incompétents.
    Pour la dernière catégorie, je crois qu’on touche le fond.
    Une sorte d’Etat dans l’Etat.
    Forts de ça, il va de soi que nous devons être particulièrement soudés.
    Et même si ça peut déplaire, soudés derrière nos syndicats.
    Seul dans son coin à s’agiter, en aboyant, on n’est pas grand chose.

  43. Incertitudes Says:

    Certitude a dit :

    « Forts de ça, il va de soi que nous devons être particulièrement soudés.
    Et même si ça peut déplaire, soudés derrière nos syndicats. »

    Bon, peut-être.
    Mais derrière les syndicats, c’est quoi en ce moment puisqu’ils ne proposent rien (relis les tracts) ?

    Soudés derrière les syndicats…à ne rien faire et attendre ?

  44. Certitude Says:

    Mais tu peux être « non soudé » et « devant les syndicats »… c’est un autre point de vue, certes.
    Comment sais-tu qu’ils ne font rien ?
    C’est à la lecture des tracts que tu vois que rien n’est fait ?
    Que proposes-tu ?

  45. incertitudes fortes Says:

    Polémiste.

    Tu as l’air, donc, de savoir ce qu’ils font et ce qu’ils préparent (et même d’être à l’avance favorable) ?

    Eh ben, c’est quoi alors, ce qu’ils préparent ?

    Tous les élus que j’ai vus m’ont dit…qu’ils attendaient les experts.

    Est-cela que tu appelles « faire quelque chose ? ».

    Bon, ben on va rester tous soudés à ne rien faire alors !

    Moi, je sais, en tout cas, que si le même plan avait été fait à AXA, il y aurait déjà eu une pétition et une manif !

  46. Certitude Says:

    Y a combien de postes qui sont partis et qui partiront de chez Axa vers le Maroc ???
    Tu veux le même modèle ? Encourageant !
    Non, je ne polémique pas et ne dispose pas d’infos ; sinon, je ne serais pas là. Je m’étonne du vide c’est tout.

  47. Certitude. Faut réfléchir ! Says:

    Mon cher « Certitude », il y a très exactement chez AXA 150 postes délocalisés progressivement au Maroc.
    C’est déjà commencé et pas fini.
    Le travail s’en va petit à petit, ce qui occasionne des suppressions de postes et, comme aux AGF, pas de licenciements « secs ».
    Il y a tout pareil un plan de reclassement-formation pour changer de métier et tralala…
    La volonté de la direction AGF est de supprimer 700 emplois en 3 ans (et de supprimer 2000 postes de collègues).
    Allianz parle de 2000…
    Quant à l’externalisation, à AGFI une bonne part du travail est effectuée par des prestataires qu’on peut jeter du jour au lendemain.
    Il faut donc arrêter de présenter les AGF comme le meilleur des mondes où il n’y aurait ni licenciement, ni sous traitance, ni externalisation.
    La différence entre AXA et AGF ?
    Chez AXA, les patrons disent « on fera ça et on vous emmerde ! » alors que chez AGF, tout se fait dans le mielleux, le poli et le dissimulé.
    Les méthodes diffèrent mais pas le fond.

  48. Certitude Says:

    Oui, c’est bien ce que je disais et t’en remercie : je m’étonne du vide, c’est tout.

  49. RAYMONDE Says:

    AXA il y a longtemps qu’une bonne partie du « ménage » est faite et ça a été réalisé à une époque bien moins difficile du point de vue concurrence
    La vraie question aux AGF est plutôt de savoir si ça va s’arrêter à 2000
    Car en fait si ça ne bouge pas plus que ça, pas de problème, moi je suis patron, je continue la manoeuvre car il ne faut pas se leurrer, ça ne s’arrêtera pas à ce chiffre puisque les parts de marché traditionnelles auto, habitation…. se « cassent la gueule » depuis des années C’est quand bien ailleurs avec bien moins de personnel que le bénéfice aujourd’hui est réalisé La gestion est aujourd’hui financière à MUNICH, franchement il faut arrêter de croire au père noël Et comme, qui ne conteste, consent , c’est bien parti

  50. Wait and see Says:

    Raymonde, nous avons compris tes choix. Quels seront tes actes ?

    Je te rappelle que nous attendons avec impatience de savoir comment tu auras été reçue par la CFDT, et encore merci d’avoir implicitement acceptée par tes écrits ici de nous représenter auprès de ce syndicat représentatif.

    Je parle au nom de tous, je ne pense pas qu’il soit utile de lancer un sondage, ça arrange bien les trouillards que nous sommes.

    TOUS AVEC RAYMONDE !!!

  51. tamounch93 Says:

    si ns sommes lus par la direction, ce que je crois, elle doit être contente du résultat
    ns sommes passons notre temps chacun à vouloir avoir raison.
    Ayons une pensée pour les anciens sans qui ns n’aurions rien ( Congés Payés, Sécu, repos hebdomadaire etc …) qui eux ont été aux  » charbons  »
    Que faisons nous à part bla, bla, bla,
    Merde même si je suis d’accord pour attendre le CEC du 20/03/07 il va peut être falloir bouger et non pas attendre la  » vaseline « 

  52. Certitude Says:

    On nous a informés que le CEC du 20 mars était annulé.
    Laps de temps visiblement trop court pour les experts qui étudient le projet.

  53. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    effectivement attendons le cec du 20/03/2008 il va falloir ce bouger le cul
    et surtout celui des autres , j ai fait parti du plan PEA en1992 je n’était pas confirmée à mon poste il fallait que je recherche un poste a ma grand surprise tout était déja fait à l’avance les responsables savait déja le service auquelle j ‘allais aller,comme par hazard !!!!! et certains étaient reconfirmer à leurs postes ( il y eu du piston ).

  54. question à certitude Says:

    Tu as l’air d’être très très au courant.
    Dans mon établissement, « on » n’a rien annoncé pour le report de la réunion du 20 mars et ses motifs.

  55. Certitude Says:

    Dans le nôtre si, nous avons eu l’info de la part d’élus.

  56. tamounch93 Says:

    je n’étais pas au courant de cette annulation
    A quand le prochain comité ?
    si c’est à la st glin glin, ns sommes mal barrés car sur Paris aucunes infos des syndicats ( comme dab )
    Dis moi « Certitude à dit  » tu ne dois pas travailler sur Paris alors tu as peut être la réponse sur le prochain Comité

  57. Bart Says:

    Le 02 Avril!

  58. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    Tu me parait bien au courant BART ????

    sait tu pourquois la réunion du 20 a t’elle été annulée .

  59. SDEM Says:

    Ce n’est pas du fait de la direction.

    Réunion annulée à la demande des experts nommés par le CEC qui ont fait savoir qu’il n’aurait pas le temps d’étudier le dossier pour la réunion prévue initialement le 20 mars.

    Il y donc report du CEC au mercredi 2 avril.

    Quant au mercredi 20 mars, ce sera la deuxième et avant dernière réunion salaires 2008 (rappel : à la première la semaine dernière la direction a proposé +1,6%).

  60. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    1,6% j’espère que l’on aura un peu plus ?

  61. tamounch93 Says:

    ca finira à 2% alors que l’inflation avoisine les 3 %
    Merci AGF

  62. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    d’ou l’expression, TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS ;;;;;;;;

  63. Certitude Says:

    D’après l’affiche CFDT sur le panneau d’affichage, dans notre établissement, il y aurait eu une proposition à 1,8 % en fin de séance le 12 mars. Visiblement rejetée.

  64. tintin Says:

    je crois savoir que dans les autres compagnies, l’augment tournait autour de 1.5-1.6 ..avoir 2 % au 01/01 serait assez fort ..et la direction a envoyé un mail explicatif sur le vrai calcul du pouvoir d’achat selon eux..
    de plus je prefere 1.8% pour tout le monde, plutot que 2.5 et d’autres suppressions de poste ..
    2011 est si proche et si loin ..

  65. Questions Says:

    Le diagnostique de l’entreprise sur les difficultés de développement, notamment en Auto, est-il exact ? Que disent les experts désignés ?
    Est-il vrai que les résultats du groupe se font essentiellement sur les placements et autres gains financiers au détriment de l’activité ?

    Tout ça n’est pas claire, si la CFDT pouvait communiquer là-dessus, ce serait intéressant, j’y perds mon latin…

  66. tamounch93 Says:

    Réponse à Questions à dit ,si réponse il y a :

    La faute à qui les difficultés en Auto, à tous ces têtes d’oeufs sortis des grandes écoles qui ne connaissent rien, mais rien à la réalité du terrain car aucuns issus de l’assurance( ns n’avons que des financiers ) mais bon la famille des grandes écoles ça aide…
    Pourquoi on n’interroge jamais ceux qui sont les rouages et qui font tourner l’entreprise depuis des années voire des décennies
    Ces nantis (je sais, j’aime ce mot ) s’en foutent car même à + de 50 ans passés, ils trouveront eux toujours ailleurs un job, il suffit d’utiliser leurs réseaux… oui mais nous…………………………………………..

  67. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    bonjour

    La réunion sur le livre 3 et toujours maintenu pour le 02/04/2008 ?

  68. Réactions Says:

    Tamounch93 a raison. On voit de plus en plus de responsables être plutôt des organisateurs de formation (audit, contrôle, …) que de véritables patrons du métier de l’assurance (voyez la distribution, et dans les opérations l’indemnisation, etc…). C’est un véritable problème pour les AGF. A celà s’ajoute le copinage entre petits copains… Mais bon, on ne doit pas s’arrêter à ça, ou alors on baisserait les bras.

  69. Questions Says:

    Le 02/04/2008 est prévu sur le Livre III ?!?! Tu veux dire IV ?

  70. Certitude Says:

    Il me semble que le 2 avril concerne les réponses de la Direction aux questions des élus et des experts, d’après les dernières infos que nous avons eues de la part des représentants CFDT (mille excuses ; mais il n’y a qu’eux qui nous informent dans notre établissement !). Livre IV donc.

  71. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    réponse à question:

    je pense que lle livre 3 où III où IV que tu a comme même compris ?

  72. Blogmaster Says:

    A une petite pause café:
    Peux-tu arrêter de mettre ton pseudo dans la zone « site web » quand tu fais un commentaire? Ca m’oblige à corriger à chaque fois…
    Merci

  73. UNE PETITE PAUSE CAFE???? Says:

    et comme sa sait mieux ?

  74. ISHTAR Says:

    Est ce que quelqu’un peut me dire où l’on peut se procurer la liste des questions que les experts ont posé ????

  75. rennes Says:

    la liste des réponses de la direction posées par les experts et les syndicats a été remise au secretaire du ce ce matin lors du cec , il y a eu 360 QUESTIONS posées . un nombre important des questions relèvent du livre 3 donc pas de réponse de la direction .

  76. rumeur Says:

    la liste des questions posées par les experts se trouve dans intranet informations syndicales (CFDT ou CGC)

  77. ZEBUZEPUSOIF Says:

    Nous avons la visite de la DRH et d’un expert le 07/04 sur Nice.
    Programme: reunion matin avec les managers ??? et de 14 à 16h un ptit tour  » à la rencontre des salariés » et reunion générale.
    Soit sur une journée, deux toutes petites heures pour NOUS.
    Trop sympa..
    Pas d’explication sur l’objectif de cette visite bien évidemment, comme celà, vu le timing, le temps pour eux de nous expliquer de quoi il en rtourne, le temps pour nous de réagir et hop il sera temps pour eux de partir et pour nous de rester sur notre soif..comme d’hab..nous sommes mis devant le fait accompli.
    Heureusement, y a des gens qui lisent et qui suivent et qui,
    même si ils savent que c’est du cinema, même si ils savent qu’ils sont déjà cuits, saurons poser les bonnes questions.
    Il est bien triste tout de même, de nous prendre encore pour des nazes et de remuer encore ainsi le couteau dans la plaie.. oui c’est bien du harcelement BLOGMASTER.
    Qu’ils nous foutent la paix..qu’ils balancent leur sauce pour les bureaux qui ferment et là, oui on pourra discuter, discuter cher même.. l’ extrème Sud Est est bien en place..bien réveillé..même si vous ne l’entendez pas trop…

    Salut à tous et merci Blogmaster

  78. ISHTAR Says:

    Est ce que quelqu’un peut m’expliquer exactement le sens et l’objet de cette visite ?
    Comment être à l’aise pour poser des questions alors que le drh sera là ? Juste la personne à laquelle on va devoir faire face pour négocier…..Franchement, c’est déguelasse de nous imposer sa présence ce jour là…A moins qu’on veuille être sûr qu’aucune question gênante ne soit posée? Où pour repérer les personnes susceptibles de poser problème?

    Ps: Merci à « Rennes » et à »Rumeur » pour les infos quant aux questions…J’ai bien trouvé.

  79. ELISA Says:

    idem pour Montpellier visite « guidée » des experts mardi aprés midi avec DRH !!! on devrait peut etre faire payer l’entrée …je suis d’accord avec toi zebuzepusoif : qu’ils nous foutent la paix …oui c’est encore remuer le couteau dans la plaie …c’est bon on a compris !!!! manque plus que le livre de…. condoléances….et ensuite on pourra discuter ……

  80. Blogmaster Says:

    A ZEBU et ELISA
    Il serait intéressant que vous nous fassiez un compte rendu de ces visites (à poster sur Montpellier et Nice SVP)
    Et si il y a quelqu’un pour Grenoble et Reims…

  81. dubitatif Says:

    Le sens de cette visite est me semble-t-il dans le travail demandait aux experts, relisez les questions du CEC et le projet des experts.
    On ne peut pas leur reprocher à la fois de ne pas venir sur place rencontrer les salariés concernés pour les consulter et à la fois leur reprocher de le faire. L’argent n’est pas forcemment la solution pour tout le monde. Si ce sont des experts ils sont habitués à ce genre de situation et ne seront dupes de rien, la présence de la DRH ne les génera probablement pas. A vous de dire ce que vous avez à dire, qui que ce soit qui soit sur place, vous avez la parole.
    Je suis d’accord avec blogmaster, le cr serait important et interressant.

  82. Certitude Says:

    Absolument d’accord avec DUBITATIF.
    Tant mieux que les experts viennent et exprimez-vous !
    Allez-y, c’est l’occasion.
    S’ils ne se déplaçaient pas, ce serait très grave.
    Un compte-rendu est nécessaire de fait.
    Nous vous soutenons et comptons sur vous.

  83. POURSUR Says:

    Il me paraît évident que la visite des experts est essentiel. Ou alors ils ne devaient pas être désignés. Pour qu’ils puissent être informés par un autre canal que celui de la direction, il serait souhaitable que les salariés (y compris les managers) s’expriment. Les experts font leur boulot en allant sur place. Pourquoi devrait-on craindre leur visite ? La direction dans son projet propose la fermeture de certains site et l’arrêt de l’activité santé sur d’autres. Tous ces sites ont intérêt à saisir l’occasion qui leur est offerte de plaider leur cause directement et sans intermédiaire, même si la présence de certaines personnes peuvent gêner.

  84. L'aiglon Says:

    C’est vrai…Je trouve que c’est une opportunité à saisir.
    D’après ce qui circule, l’expert vient se rendre compte de notre travail. Cette visite va être l’occasion pour lui de rescencer nos compétences et probablement commencer à réfléchir au reclassement. Il vient aussi expliquer aux sites qui ferment ce qui a conduit à faire ce choix.

  85. tamounch93 Says:

    si je peux me permettre un conseil pour les sites qui ferment et avant la réunion avec l’expert, discutez entre vous pour poser les questions essentelles, il faut éviter de se disperser car le temps va vous être compté.
    Passez les infos SVP, on peut répercuter auprès des collègues
    Merci et courage

  86. BigBo$$ Says:

    Premiers éléments d’analyse des experts sur le constat
    ==========================================
    Les experts ont repris les analyses et constats qu’ils avaient déjà faits à l’occasion de la publication des résultats annuels des AGF les années précédentes. Il en résulte pour l’essentiel que le signal d’alarme avait déjà été tiré sur l’activité qui se dégradait au profit du résultat financier et que cette situation était dangereuse. En accord avec l’expert, la CFDT estime que cette situation est encore plus dangereuse aujourd’hui car ces résultats, même si ce sont de bons résultats en terme de montants, découlent de produits financiers qui sont devenus eux particulièrement incertains du fait de la crise économique mondiale. De plus, non seulement cette situation fait peser une menace sur les emplois de demain, mais elle ne génère ni préserve ceux d’aujourd’hui en général. Il est donc impératif d’y remédier et en urgence.

    Sur l’activité d’assurance et particulièrement en IART de particuliers, c’est un constat d’échec, mais pour lequel là aussi les experts avaient attiré l’attention de l’entreprise et l’avaient vivement encouragée à revoir sa démarche dans ce secteur. Sur ce point également la CFDT a procédé à quelques rappels, notamment ceux de toutes ses interventions faites sur ce sujet en CEC depuis 2003. Car la pérennité et la quantité de nos emplois résident justement dans l’activité d’assurance tous secteurs confondus et non pas dans les résultats faits avec des produits financiers qui même s’ils ont leur utilité, intéressent surtout l’actionnaire, son dividende et les remontées de cash à la maison mère. Nous n’avons cessé d’alerter l’entreprise sur ce risque, nous n’avons cessé de dénoncer cette dérive. Persister dans cette voie aujourd’hui serait suicidaire !

    Mais ce n’est pas parce qu’il faut apporter des modifications qu’il faut faire n’importe quoi, et que quand bien même ils seraient fondés, les changements devraient être faits à n’importe quel prix, notamment au niveau social. Ceci est d’autant plus vrai, que l’entreprise est grandement responsable de la situation et pas seulement au travers d’un seul de ses dirigeants comme on nous l’a laissé entendre. Penser également que l’arrivée d’une autre personne (qui ?) pour le remplacer ainsi que cela a été annoncé en CEC, résoudrait tous les problèmes, consisterait à ne pas reconnaître ses erreurs, donc à les reproduire, il n’en est pas question.
    A la demande des élus du CEC, c’est donc à analyser et vérifier tout cela que s’emploient les experts au travers d’un plan d’actions remis en séance.
    Pour ce faire, au-delà des rencontres avec les différents représentants de la direction ayant participé à l’élaboration de ce projet et les dirigeants opérationnels, ils se rendront sur chaque site. Ils commenceront dès cette semaine par les sites Santé de Grenoble, Montpellier, Nice et Reims, où ils rencontreront les salariés.

    Les prochains CEC devraient être plus instructifs sur leur travail.

  87. BigBo$$ Says:

    Ci-dessus un extrait du tract CFDT distribué ce jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :